Les 10 engagements de la Déclaration pour la Sauvegarde des Récifs Coralliens

 In Uncategorized

Coral Reef Life est une déclaration en faveur de la sauvegarde des récifs coralliens. Portée par le Prince Albert II de Monaco, elle a été présentée lors de la conférence OurOcean à Malte les 5 et 6 octobre 2017.

Elle rappelle l’engagement qui a été pris lors de la Conférence des Nations Unies sur l’océan en juin 2017 de protéger la vie sous l’eau, « car la vie au-dessus de l’eau dépend de la santé de la vie sous l’eau ».

SDG14

 

Présents sur moins de 0,2 % de la surface totale des océans, les récifs coralliens permettent à des centaines de millions de personnes de vivre. Pourtant, ils sont menacés de disparition par le changement climatique et les activités humaines.

Pour les protéger, la Coral Reef Life declaration encourage les pays signataires, sur une base bénévole, à suivre ces 10 mesures principales :

1/ Participer à la 3ème édition internationale de l’année des récifs coralliens (IYOR 2018) et montrer que les récifs coralliens sont un indicateur clé de la santé des océans et de la planète

2/ Mettre en œuvre l’Accord de Paris et mettre en place des solutions nationales pour éviter d’endommager les récifs coralliens et aider, par la protection et la conservation, les personnes dépendantes des récifs à s’adapter au changement climatique.

3/ Encourager le groupe intergouvernemental sur le changement climatique, le GIEC, à mettre en évidence le rôle et le destin des écosystèmes coralliens, à explorer et promouvoir des solutions, en vue de la sortie de son rapport spécial sur les changements climatiques, les océans et la cryosphère prévue en 2019.

4/ Promouvoir une recherche multidisciplinaire de haut niveau sur les récents événements de blanchiment des coraux afin de comprendre les besoins en matière de résilience et d’adaptation, d’être mieux préparé à prédire les événements futurs et orienter ainsi les politiques publiques.

5/ Soutenir des stratégies d’adaptation et de gestion locale visant à accroître la résilience des récifs coralliens à l’échelle régionale

6/ Aider à développer des modèles d’entreprises responsables qui agissent pour la santé des récifs coralliens en engageant le secteur privé

7/ Travailler avec les entreprises pour réduire les risques d’investissement liés aux coraux

8/ Identifier et promouvoir les bénéfices financiers à investir dans les récifs coralliens ainsi que les avantages d’une économie bleue, durable

9/ Demander aux hôtes de la 5eme « Our Ocean Conference » de planifier une séance plénière de haut niveau sur les actions à mettre en place pour améliorer la résilience des écosystèmes coralliens

10/ Inviter d’autres pays à adhérer à cette déclaration

 

declaration

©E.Mathon / Palais Princier

Le Prince Albert II de Monaco a déjà été rejoint par le Prince de Galles, la Reine Noor de Jordanie, les chefs d’État et de gouvernements, ministres et représentants de haut niveau de 12 pays. La déclaration a été signée par l’Australie, les îles Cook, les Fidji, la France, Grenade, l’Indonésie, le Mexique, Monaco, Niue, Palau, la Polynésie Française et les Seychelles, qui possèdent tous d’importantes zones récifales. Certains pays comme la France ont promis de financer à hauteur de 4,5 millions d’euros des projets de restauration et de protection des îles du pacifique.

Prochain rendez-vous important pour les coraux : le workshop sur l’Acidification des océans à la fondation Albert II de Monaco, les 14 et 15 octobre 2017. Guillaume Holzer, co-fondateur de Coral Guardian, sera présent. Suivez nous sur Twitter.

 

 

Recent Posts

Leave a Comment

LiveCoral