Espagne

S.O.S. Corales : le premier projet de conservation

marine participative en mer Méditerranée.

Où ça se passe ?

Nous collaborons avec l’association locale Equilibrio Marino depuis 2020 sur le projet S.O.S. Corales en Méditerranée. Ce projet se développe dans la Zone Spéciale de Conservation des falaises et fonds marins de Punta de la Mona, une zone d’une haute valeur écologique située sur les côtes de la région de Grenade et déclarée depuis 2015. Ici, plusieurs espèces de coraux d’eau froide sont présentes à des profondeurs particulièrement faibles, comme le corail chandelier (Dendrophyllia ramea) et le corail orange (Astroides calycularis), qui sont deux espèces menacées et dont les connaissances sont assez limitées.

Quelles sont les problématiques locales ?

La valeur écologique de la zone est inestimable grâce à sa riche biodiversité : depuis 2015, le secteur de Punta de la Mona est déclaré comme Parc naturel. Cependant, malgré les mesures de protection, la région est menacée par les activités anthropiques et les fonds coralliens sont endommagés.

Dans la zone, l’équipe d’Equilibrio Marino a trouvé un écosystème très dégradé, avec des centaines de coraux cassés surtout à cause de nombreux filets de pêche abandonnés. Ces engins de pêche impactent en particulier le corail chandelier, car ses branches s’y emmêlent. Quand le corail se casse, les fragments tombent sur le substrat, et des organismes opportunistes (epibionts) les colonisent, empêchant l’alimentation et la croissance des polypes du corail qui meurent graduellement.

Notre mission

La mission principale du projet est la restauration des écosystèmes coralliens à Punta de la Mona, et les avantages sont multiples. Les coraux sont la base de l’écosystème, car plusieurs espèces marines dépendent directement ou indirectement des coraux pour leur reproduction, leur alimentation, ou comme abri. En fait, les zones avec des écosystèmes coralliens d’eau froide hébergent 29 fois plus de vie (biomasse) comparé aux zones sans coraux.

Nos actions incluent (de façon continue) des nettoyages des fonds marins, des actions de restauration des coraux d’eau froide, ainsi que des programmes de sensibilisation pour les communautés locales et les touristes.

Les chiffres clés

356

coraux transplantés

378

kg de débris marins récupérés

42

plongeurs sensibilisés

3

universités locales impliquées

Nos techniques de restauration

Suite aux différentes agressions subies, de nombreuses colonies coralliennes se fragmentent ou se détachent du substrat naturel, se retrouvant en danger sans possibilité de croissance. Ces fragments d’opportunité sont tout d’abord récupérés par notre équipe. S’ils se trouvent en mauvais état de santé, ils seront placés sur des tables sous l’eau, appelées « nurseries », leur permettant de retrouver des conditions optimales de récupération et de croissance.

Une fois qu’ils sont en bon état de santé, les coraux sont transplantés sur les fonds marins pour leur donner une nouvelle vie en utilisant une résine appelée « bio epoxy ».  Par contre, si les colonies se trouvent en bon état au moment de la récupération, elles sont transplantées directement sur les fonds marins en utilisant de la « bio epoxy » également.

Quelles sont les perspectives d'évolution ?

En devenant le premier projet de conservation marine participative qui implique les communautés locales en Méditerranée, S.O.S. Corales pourrait devenir un centre de formation de notre Blue Center pour les futurs projets de conservation corallienne de la région méditerranéenne.

Ils parlent de nous...

El Pais logo El País Una guardería de corales en la costa de Granada.
Oceanographic magazine Oceano Mag The power of multiple small & locally managed marine conservation programmes.
Brut media Brut. Pendant ce temps-là… – Ces plongeurs restaurent un récif...