0
%
Conservation marine

Corail du mois – Mars 2017 : Acanthastrea lordhowensis : nulle rose sans épine !

Coral Guardian Publié par Coral Guardian | Publié le 29 mars 2017

Attention, corail méchant ! L’Acanthastrea lordhowensis tire son nom de genre, ou « nom de famille » du mot grec Acantha, qui signifie « piqûre » ou « épine ».

Autant dire que malgré son faux air de joli bouquet posé au fond de l’eau et ses magnifiques couleurs chatoyantes, allant du orange au vert, en passant par le rouge ou le violet, il vaut mieux le prendre avec des pincettes !

D’autant que ce petit nom ne lui a bien sûr pas été donné au hasard, mais bien en raison de son sale caractère : ce corail fait en effet partie des plus agressifs et des plus voraces. La nuit, il déploie ses tentacules urticants, à la fois pour faire fuir ses agresseurs potentiels, mais aussi pour chasser ses proies, attrapant tout ce qui passe à sa portée !

Et comme si ça ne suffisait pas, l’Acanthastrea lordhowensis est également muni de grandes dents, implantées sur les septes (les parois verticales qui séparent les différents individus d’une même colonie) en couronne. Sympathique, non ?

Bref, la morale du jour sera que les plus belles roses… sont généralement les plus bardées d’épines !

 

Identifié pour la première fois sur les récifs de l’île Howe, en Australie – qui lui a donné la deuxième partie de son nom – ce corail vit notamment dans la Grande barrière de corail australienne.

Or, mauvaise nouvelle pour les si belles couleurs de notre Acanthastrea lordhowensis, celle-ci a traversé au printemps dernier le pire épisode de blanchissement jamais connu, avec 93 % des récifs touchés.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweetez
Partagez
Partagez