Coral Guardian s’engage contre le dragage des récifs coralliens

 In Conservation, Sensibilisation

Les coraux sont un lieu de vie pour plus d’un million d’espèces marines végétales et animales et une réserve alimentaire pour près de cinq cent millions de personnes dans le monde.

La France, grâce à ces territoires d’outre-mer, a la chance de posséder l’un des plus grands patrimoines coralliens au monde, se situant ainsi en deuxième position derrière l’Australie. Notre pays a ainsi la chance de posséder dans ses eaux territoriales le plus grand atoll et de la deuxième plus grande barrière de corail du monde. Au total, la France est responsable de 10% de la totalité des récifs coralliens du monde.

Pourtant si précieux pour la biodiversité qu’ils abritent, on estime à l’heure actuelle que 54% des récifs coralliens dans le monde ont disparu ou sont menacés. Au niveau mondial, les coraux ont déjà perdu 20% de leur superficie à cause de l’activité humaine.

La France, en organisant la COP21 à Paris, a su prendre en compte la gravité de la situation et l’urgence à laquelle la planète fait face.

Malgré sa responsabilité sur le plan mondial et malgré son engagement pour les problèmes climatiques,la France est loin d’être exemplaire en matière de protection des récifs coralliens.

En Guadeloupe, le Gouvernement français a autorisé la démolition de 7 million de m3 de coraux pour agrandir le port.

Depuis plusieurs années, en Martinique, un projet portuaire prévoit de draguer les fonds coralliens pour en faire du remblai, plutôt que d’utilisé du remblai traditionnel. Ce sont les habitants sur place, qui, grâce à leur mobilisation et des actions en justice, ont pour le moment réussi à faire modifier le projet.

Ces projets menacent non seulement la biodiversité marine mais également le tourisme dont vivent les territoires d’outre-mer.

La France ne doit pas se laisser porter par un double discours qui consisterait à de belles déclarations pour ensuite céder aux appels d’une industrie destructrice.

Coral Guardian a décidé d’agir pour que la France respecte ses engagements et se dresse comme un modèle lorsqu’il s’agit de protection de sa biodiversité.

Actuellement, les parlementaires français examinent le projet de loi biodiversité. Nous souhaitons que ce projet de loi soit l’occasion d’interdire ces pratiques destructrices.

C’est pourquoi, notre association, soutenue par une pétition diffusée auprès du grand public et des professionnels du tourisme et des milieux marins, a déposé un amendement afin de faire interdire tout dragage des fonds marins lorsqu’ils menacent des récifs coralliens.

A l’heure où l’Australie a cédé aux appels d’un projet industriel qui menace de détruire des millions de m3 de la plus grande barrière de corail, la France se doit de se montrer forte et déterminée dans son action pour la protection de la biodiversité.

Nous comptons sur la mobilisation de massive de tous afin de faire cesser ces projets et permettre qu’aucun autre ne puisse voir le jour.

Vous aussi participez à cette large mobilisation en :

Chronologie des évènements

Août 2015

Notre équipe est contactée par l’association martiniquaise de protection de la Grande Sèche qui l’alerte de la destruction de milliers de m3 de coraux prévue dans le projet d’extension du port de Fort de France.

Octobre 2015

En parallèle du travail effectué par l’association martiniquaise au niveau local (procès, rencontre avec les élus et la Ministre de l’Environnement…) pour empêcher la destruction du récif de la Grande Sèche, l’équipe de Coral Guardian enquête sur la pratique du dragage. Le constat est effarant : en Martinique, en Guadeloupe, à la Réunion, en Nouvelle Calédonie – partout sur le territoire français les récifs coralliens sont mis en danger par des chantiers de construction qui draguent les coraux pour en faire du remblai.

Janvier 2016

Lancement d’une grande pétition nationale pour obtenir l’interdiction du dragage des récifs coralliens, en France puis dans le monde, avec une BD explicative pour faire comprendre l’enjeu au plus grand nombre.

Février 2016

Première vague de contacts et rencontres avec les parlementaires, pour faire déposer un amendement visant à interdire le dragage dans le Projet de Loi Biodiversité

Début mars 2016

La pétition atteint 3000 signataires.

17 mars 2016

L’amendement est adopté par l’Assemblée nationale

29 mars 2016

L’équipe de Coral Guardian est reçue au Ministère de l’Environnement. Le conseiller de la Ministre nous encourage à continuer notre action, auprès des sénateurs qui doivent désormais se prononcer sur le texte.

Début avril 2016

La pétition atteint 4000 signataires.

11 mai 2016

Malgré la mobilisation des citoyens et les contacts répétés de notre équipe, les sénateurs décident de torpiller l’amendement et de continuer à autoriser sans retenue le dragage des récifs coralliens sur le territoire français.

Fin mai 2016

Forte remobilisation des citoyens suite au vote du Sénat, notre pétition est relayée par de nombreux acteurs du monde marin. Elle atteint 16 000 signataires.

Début juin 2016

Suite à l’échec de la Commission mixte paritaire, le Projet de Loi Biodiversité revient à l’Assemblée nationale. Un nouvel espoir pour refaire déposer notre amendement et sauver le patrimoine corallien français.

13 juin 2016

L’amendement est redéposé par la rapporteure Geneviève Gaillard, dans une version plus « édulcorée ».

21 juin 2016

L’amendement est adopté par l’Assemblée nationale

Début juillet 2016

La pétition atteint 29 000 signataires

19 juillet 2016

L’amendement est adopté par le Sénat.

13 juillet 2016

L’amendement est soumis au vote du Sénat.

Coral Guardian
Coral Guardian is a non-profit dedicated to coral reef conservation. We work to preserve coral reef ecosystems, empower local communities, raise public awareness and valuate marine ecosystems. https://www.coralguardian.org
Recommended Posts