Faire un don Adopter un corail J'ai un code cadeau
Faire un don
Association Coral Guardian

Parole de donatrice : Charline Auvinet

Parole de donatrice : Charline Auvinet
Publié par Coral Guardian | Publié le 17 January 2023

Parlez-nous un peu de vous 🙂 

 

Diplômée depuis quelques années, je suis maintenant éditrice de romans policiers. J’ai découvert dans ce métier de quoi réunir de nombreuses passions : l’attention portée à la langue – aux langues, d’ailleurs –, le souci du détail, et de quoi assouvir mon insatiable curiosité.

Si j’habite actuellement en région parisienne, j’ai grandi près de la côte, la mer tient donc une grande place dans mon cœur depuis toujours, et je pense que c’est le paysage qui me manque le plus, au quotidien.

 

Pourquoi notre cause vous tient-elle à cœur ?

 

J’ai eu un coup de cœur en découvrant Coral Guardian, il y a quelques années. C’était pour moi plus qu’une association défendant les coraux et tentant de pallier la crise écologique. Coral Guardian représente pour moi des valeurs auxquelles j’adhère : inclure les populations locales, les former pour les rendre indépendantes ; profiter des transplantations de coraux pour avancer les recherches scientifiques ; fournir des efforts de vulgarisation pour le grand public ; tenter de protéger des aires marines sur un plan légal ; rester transparent… Soutenir Coral Guardian, c’est à la fois une manière pour moi d’assouvir ma curiosité en restant informée sur le sujet et de soutenir activement une association qui œuvre pour l’écologie à travers des actes qui ont du sens.

 

Parlez-nous de votre expĂ©rience ou de votre souvenir prĂ©fĂ©rĂ© dans l’ocĂ©an.

 

Je ne suis pas de celles qui plongent ou pratiquent des sports nautiques impressionnants, mais je me suis récemment découvert un nouveau type de lien avec l’océan, que j’estime aussi important : la randonnée côtière. Mes plus beaux souvenirs sont, je pense, sur les îles bretonnes, et j’ai notamment pu, cette année, partir plusieurs jours faire le tour de l’île d’Ouessant avec une amie. Nous avons passé des moments magiques : nous avons croisé de nombreux animaux en liberté, peu de gens, nous avons eu droit à tous les temps (depuis le ciel bleu jusqu’au brouillard), nous avons observé les hirondelles qui nous rasaient et les oiseaux marins qui tournoyaient au-dessus des vagues, et la mer bien sûr, encore et encore. J’aime l’océan sous toutes ses formes, et marcher près de lui est pour moi une magnifique façon de le respecter et de le célébrer.

 

Qu’est-ce qui vous inquiète le plus dans l’Ă©tat de santĂ© actuel des rĂ©cifs coralliens ?

 

La montée en flèche des températures. Plus je me renseigne sur le sujet et plus je trouve hallucinant à quel point cela va vite. Les épisodes de blanchissement sont une preuve flagrante du mal-être des océans. D’une part je trouve dommage qu’il faille attendre de tels signaux pour comprendre notre impact et agir, mais d’autre part, je suis reconnaissante à l’océan de manifester aussi clairement les conséquences de l’action humaine et du réchauffement climatique sur son cycle naturel. J’ai peur que les récifs coralliens disparaissent entièrement, mais je crois qu’ils nous donnent les clefs pour les aider à survivre et à s’adapter.

 

Qu’est-ce qui vous apporte de l’espoir quant Ă  la protection des rĂ©cifs coralliens ?

 

Les réseaux sociaux, en dépit de tous les travers qu’on leur connaît, apportent à beaucoup de causes une plus grande visibilité, et je crois que la protection des océans et des coraux en fait partie. Je pense qu’internet – pas seulement les réseaux comme Instagram, Facebook ou Twitter, mais aussi les plateformes de streaming, qui m’ont permis de regarder plusieurs documentaires passionnants et instructifs sur le sujet, ou encore les plateformes de podcasts – aident à sensibiliser non seulement les personnes déjà averties sur le sujet, mais aussi le grand public. Des gens comme moi, dont le lien avec l’océan est parfois éloigné, ordinaire, peut-être, mais qui sont curieux ou engagés. Des publics plus jeunes également, et qui sont – on ne le dira jamais assez – l’avenir de notre monde. Plus il y aura de personnes sensibilisées, et plus des acteurs indispensables tels que Coral Guardian pourront prendre soin de notre planète.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Tweetez
Partagez
Partagez