Faire un don Adopter un corail J'ai un code cadeau
Faire un don
Association Coral Guardian

Parole de partenaire : Fabrice de RedSea

Parole de partenaire : Fabrice de RedSea
Publié par Coral Guardian | Publié le 21 October 2022

Parlez-nous un peu de vous 🙂

Fabrice Bonnaventure, malheureusement déjà bientôt la cinquantaine, marié, deux enfants. Je suis entré dans le hobby de l’aquariophilie par passion, passion qui m’a permis d’obtenir mon premier travail en animalerie. J’y ai consacré beaucoup d’énergie ce qui a déclenché des opportunités d’évolution. Je travaille pour Red Sea depuis 17 ans et je suis maintenant directeur commercial pour la France et la Belgique.

 

Pourquoi notre cause vous tient-elle à cœur ?

Outre le fait d’avoir toujours eu une sensibilité particulière pour le vivant en général, ma passion pour les aquariums et mon travail sont directement liés aux coraux.

 

Parlez-nous de votre souvenir préféré dans l’océan.

Mon baptême de plongée avec bouteille à L’île Maurice. Après une session de familiarisation avec le matériel et d’entraînement en eau peu profonde vînt le jour du baptême à proprement parler. Une fois dans l’eau, mon épouse tenait la main du moniteur qui la guidait 4 ou 5 mètres sous moi. Je nageais en autonomie au-dessus d’eux, j’avais l’impression de voler, littéralement. J’ai passé le reste de ces vacances sous l’eau !

 

Qu’est-ce qui vous inquiète le plus dans l’état de santé actuel des récifs coralliens ?

Le blanchissement évidemment. Pour revenir à l’île Maurice, je sais que le récif de la plage de Pomponette par exemple, qui était un paradis récifal au moment où nous y étions, et est aux dernières nouvelles extrêmement abimé. Le fait d’avoir vu ou avoir été personnellement sur de tels lieux nous rend plus sensible à leur évolution. Et savoir qu’une énorme partie des récifs mondiaux sont concernés me préoccupe.

 

Qu’est-ce qui vous apporte de l’espoir quant à la protection des récifs coralliens ?

La faculté d’adaptation du vivant, les recherches en laboratoire pour déterminer comment font, physiologiquement, certaines espèces pour s’adapter au réchauffement climatique, l’action que certaines organisations telles que Coral Guardian sont capables de mener. 


Comment votre entreprise s’engage-t-elle pour protéger les écosystèmes coralliens ?

Je pense qu’il y a deux façons de voir les choses.

Au premier regard, il est évident que notre activité a un impact sur le climat puisque nos produits sont présents sur les cinq continents et qu’il faut bien les fabriquer et les transporter. Comme pour tous les produits. En parallèle à cela, les recifalistes maintiennent des poissons et des coraux dans leurs aquariums, ce qui induit le prélèvement.

La deuxième façon de voir les choses n’est accessible que si on étudie le secteur de l’aquariophilie marine et récifale dans son ensemble. Pour éviter le phénomène d’œillères et voir midi uniquement à sa porte, il faut croiser les infos venant des récifalistes, des fournisseurs de vivant, des différents centres de recherche (beaucoup utilisent nos sels) et des ONG telles que Coral Guardian. Ainsi nous prenons du recul et percevons tout ceci interconnecté.

Ce que je retiens c’est tout d’abord que notre secteur d’activité est une micro niche d’activité par rapport aux grosses industries et aux fabricants présents sur des mass markets. L’impact sur le réchauffement climatique est donc proportionnel. Mais ce n’est pas parce que nous impactons moins le milieu que d’autres qu’on ne doit rien faire.

Ensuite la plupart des coraux présents dans les aquariums aujourd’hui sont issus de bouturage fait soit par les fournisseurs de vivant, soit par les récifalistes eux-mêmes.

Red Sea n’a aucune activité commerciale sur le vivant marin : nous ne vendons ni poissons ni coraux, mais nous en sommes extraordinairement dépendants. Conscient de cela, bien avant le phénomène de « green washing », nous avons décidé il y a déjà bientôt 10 ans de nous rapprocher de Coral Guardian et d’apporter notre soutien financier.

Et nous le revalidons chaque année depuis.

Comme c’est une cause qui nous tient à cÅ“ur, nous diffusons régulièrement les activités de l’association auprès de nos clients magasins et utilisateurs finaux via les moyens de communication à notre disposition, y compris à l‘international.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Tweetez
Partagez
Partagez