Faire un don Adopter un corail J'ai un code cadeau
Faire un don
Conservation marine

Perceptions de la restauration corallienne à travers différents contextes et points de vue

Perceptions de la restauration corallienne à travers différents contextes et points de vue
Publié par Florina Jacob | Publié le 2 July 2020

 A quoi fait référence la résilience des récifs ? 

L’un des principaux objectifs de la restauration corallienne est d’aider √† la r√©cup√©ration de la couverture et de la sant√© des √©cosyst√®mes r√©cifaux, r√©sultant des perturbations locales, r√©gionales ou mondiales. En plus de l’√©tude technique de la restauration, comme la survie et la croissance des coraux dans les ¬ęnurseries¬Ľ et les transplants, les efforts de restauration sont √©galement une excellente opportunit√© de renforcer la r√©silience des r√©cifs (Lake, 2015). Qu’est-ce que cela signifie ? La r√©silience d’un √©cosyst√®me est la capacit√© qu’il a d’absorber des perturbations persistantes tout en maintenant certains composants ou processus cl√©s (Holling, 1973; Hughes, 2010; Hein, 2019). Les interventions de restauration visent √† renforcer cette capacit√© afin que le syst√®me puisse faire face aux pressions actuelles et futures et donc, persister dans le temps (Lake, 2015).¬†

En consid√©rant les r√©cifs coralliens comme des syst√®mes socio-√©cologiques, l’analyse de leur r√©silience inclut la dimension humaine avec la m√™me importance que la dimension biologique. Par cons√©quent, les impacts positifs ou n√©gatifs que les soci√©t√©s peuvent avoir sur les √©cosyst√®mes sont inclus, ainsi que l’effet que l’√©tat de l’√©cosyst√®me a sur les syst√®mes sociaux (Hein et al, 2019; Glaser, 2006). Cependant, la mesure r√©elle de ces aspects dans la litt√©rature scientifique sur la restauration des coraux n’en est qu’√† ses d√©buts.¬†

 

Que sont les services écosystémiques ? Comment peut-on mesurer les avantages et les limites de la restauration corallienne?

Une fa√ßon de comprendre le lien entre les √©cosyst√®mes et leur utilisation par l‚ÄôHomme est √† travers le cadre des services √©cosyst√©miques, qui sont compris comme les contributions directes ou indirectes des √©cosyst√®mes au bien-√™tre humain (TEEB, 2010; Qu√©tier, 2007). La perception des b√©n√©fices d√©riv√©s des √©cosyst√®mes varie en fonction des diff√©rents acteurs, et son √©valuation peut fournir des informations pr√©cieuses pour les strat√©gies de gestion. En fait, elle r√©v√®le diff√©rentes priorit√©s pour le bien-√™tre des diff√©rents acteurs ; quels aspects pourraient √™tre am√©lior√©s, et donc anticiper/comprendre leur soutien ou rejet vers le projet, d’o√Ļ sa l√©gitimit√© locale (Elwell et al, 2018 ; Sterling, 2017).

 

Perception des acteurs sur les projets de restauration corallienne

La chercheuse Margaux Y. Hein et ses directeurs de th√®se du Centre d’excellence ARC en Australie, ont publi√© en 2019 un article scientifique visant √† d√©crire la perception de plusieurs parties prenantes sur les avantages et les limites socio-√©cologiques de diff√©rents projets de restauration des r√©cifs coralliens. Pour ce faire, 4 projets diff√©rents √† travers le monde ont √©t√© consid√©r√©s : New Heaven Reef Conservation Program (Koh Tao, Tha√Įlande), Reefscapers (Landaa Giraavaru, Maldives), Coral Restoration Foundation (Florida Keys, USA), et The Nature Conservancy Programme de Cara√Įbes (St Croix, US Virgin Island).¬†

D’apr√®s les r√©ponses des participants, les avantages et les limites ont √©t√© divis√©s en cat√©gories / th√®mes √©mergents pour faciliter l’analyse. En ce qui concerne les avantages per√ßus, les avantages socioculturels et √©cologiques ont √©t√© les plus mentionn√©s dans les r√©ponses des participants de tous les contextes (Figure 1). Le premier est mentionn√©e dans 72,4% des r√©ponses, et il comprend des aspects tels que l’√©ducation et la sensibilisation des touristes et des locaux √† la probl√©matique des r√©cifs coralliens. Il inclut √©galement la participation de la communaut√© locale comme un avantage pour le projet √† travers une implication pratique aux efforts de restauration. En outre, l’√©valuation positive de l’existence du projet en soi refl√®te le fait que les gens appr√©cient les r√©cifs coralliens pour leur bien-√™tre et reconnaissent leur vuln√©rabilit√©.

 

 

Figure 1. Synth√®se des r√©ponses des participants concernant les b√©n√©fices de la restauration des coraux dans les diff√©rentes cat√©gories (A) selon la localisation du projet; (B) √† l’acteur impliqu√© et (C) parmi les personnes directement et indirectement impliqu√©es dans le projet. Source: Hein et al, 2019.

 

En revanche, quant aux avantages √©cologiques, ils ont √©t√© inclus dans 68,9% des r√©ponses avec une r√©f√©rence exceptionnelle √† la ¬ęfonction de l’√©cosyst√®me¬Ľ (donn√©es non pr√©sent√©es ici, pour plus d’informations, lisez l’article), ce qui montre clairement que les participants pensent que les efforts de restauration ont un effet sur l’ensemble de l’√©cosyst√®me, et pas seulement sur la couverture corallienne.

De l‚Äôautre c√īt√©, concernant les limites per√ßues, les th√®mes les plus mentionn√©s sont les limites techniques et de gestion (figure 2). Les restrictions¬† techniques ont √©t√© mentionn√©es dans 58,3% des r√©ponses et incluent la contrainte de ressources en termes de personnes impliqu√©es et de ¬ęmanque de financement¬Ľ. Mais cette r√©ponse fait √©galement r√©f√©rence au savoir-faire scientifique de la restauration (mat√©riaux utilis√©s, localisation des greffes). En fait, un compromis appara√ģt entre l’implication des participants de courte dur√©e, g√©n√©ralement des amateurs, et la qualit√© des transplantations r√©alis√©es.

 

 

Figure 2. Synth√®se des r√©ponses des participants concernant les limites de la restauration des coraux dans les diff√©rentes cat√©gories (A) selon l’emplacement du projet; (B) √† l’acteur impliqu√© et (C) parmi les personnes directement et indirectement impliqu√©es dans le projet. Source: Hein et al, 2019.

 

Quant aux contraintes de gestion, mentionn√©es dans 42,7% des r√©ponses, les participants se r√©f√®rent principalement aux probl√®mes li√©s √† une¬† communication efficace et le lien avec la communaut√© locale. Ceci sugg√®re que certains porteurs de projet¬† ont un lien plus √©troit avec les touristes qu’avec la communaut√© locale, offrant donc une possibilit√© aux charg√©s de projet de renforcer la relation avec les locaux (donn√©es non pr√©sent√©es ici, pour plus d’infos lisez l’article). En outre, les participants ont soulign√© le manque de suivi du processus, ce qui entrave la possibilit√© de mesurer le succ√®s.

Les limites mentionn√©es ci-dessus ont √©t√© principalement identifi√©es par des groupes directement impliqu√©s dans les projets de restauration, tandis que les probl√®mes √©cologiques √©taient moins fr√©quents mais mentionn√©s par les deux groupes directement et indirectement impliqu√©s dans les projets (figure 2c). Cela souligne la perception partag√©e de l’incertitude quant au succ√®s de la restauration des coraux et la n√©cessit√© d’inclure des indicateurs mesurant la r√©alisation des objectifs.

De plus, les réponses des avantages et des limites varient entre les 4 sites (Figures 1a, 2a), soulignant le fait que la notion de réussite de la restauration des coraux est spécifique au contexte et dépendra du cadre social et institutionnel dans lequel le projet est développé.

 

Globalement, cette √©tude met en √©vidence les points forts et les points faibles des projets de restauration des coraux √† travers le¬† point de vue des diff√©rentes parties prenantes. L’√©tude met en √©vidence le fait que les variations de perception d√©pendent de la mani√®re dont les acteurs sont impliqu√©es dans le projet. Les principaux avantages identifi√©s par les acteurs rel√®vent de la cat√©gorie √©cologique, soulignant le fait qu’il s’agit de l’aspect le plus socialement reconnu de la restauration des coraux. Ceci d√©montre¬† la n√©cessit√© de communiquer davantage sur d’autres aspects, tels que les avantages sociaux.

 

Pour plus d’informations, consultez l’article: Hein M.Y., Birtles A., Willis B.L., Gardiner N., Beeden R., Marshall N.A. (2019) Coral restoration: Socio-ecological perspectives of benefits and limitations. Biol. Cons. 229: 14-25

Ces articles pourraient vous intéresser

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Tweetez
Partagez
Partagez