La biodiversité corallienne améliore la croissance et la santé des coraux

 In Biodiversité, Biologie Marine, Conservation

Le changement climatique et autres perturbations locales (fragmentation d’habitat, pollution, surexploitation des ressources) induisent une extinction massive d’espèces ainsi qu’une chute importante de la biodiversité à travers le monde. Ces crises biologiques ont des conséquences dramatiques sur les fonctions et la résilience des écosystèmes terrestres et marins.

Les récifs coralliens comptent parmi les écosystèmes les plus biodiverses de notre planète, en abritant 4000 espèces de poissons et 600 espèces de coraux. Alors que plus d’un tiers des espèces de coraux est en danger d’extinction, aucune étude ne s’était intéressée au rôle de la biodiversité corallienne sur la santé des coraux et des récifs en général.

Une étude réalisée par des chercheurs américains de Georgia Institute of Technology (Atlanta) et récemment publiée dans le journal Nature Ecology & Evolution a démontré que la croissance et survie du corail dépendaient du nombre d’espèces coralliennes cultivées sur une surface donnée (polyculture corallienne). Pour ce faire, Cody Clements, chercheur postdoctorant à Georgia Tech. a réalisé des jardins coralliens dans un lagon aux Iles Fidji, où il a comparé durant 16 mois la croissance et le taux de mortalité de trois espèces de coraux (Porites cylindrica, Pocillopora damicornis et Acropora millepora) lorsque cultivés soit en polyculture ou monoculture (une seule espèce).  Dr. Clements a observé que « Les coraux se comportaient mieux lorsqu’ils étaient cultivés en groupes mixtes d’espèces en comparaison à des communautés composées d’une seule espèce ». Les raisons exactes de l’influence de la biodiversité sur la survie du corail sont encore incertaines. Dr. Clements avance cependant certaines hypothèses : « Il est fort possible que des jardins coralliens plus diversifiés (polyculture) pourraient réduire la transmission de parasites ou de maladies entre colonies coralliennes en comparaison à des communautés où une seule espèce de corail serait présente. Des études complémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre le phénomène observé. »

Jardins coralliens réalisés aux Iles Fidji par le Dr. Clements

Les résultats de cette étude tendent à conforter l’idée que la biodiversité joue un rôle clé dans la régulation des écosystèmes de notre planète, un phénomène déjà observé dans les écosystèmes terrestres (i.e. permaculture).

« Nous assistons à la mise en place de nombreuses aires marines protégées aux niveaux local et national, ainsi qu’à la création des projets de plantation de colonies coralliennes à travers le monde » a déclaré Dr. Clements. « Alors que les récifs coralliens font face à d’importantes perturbations globales et locales, intégrer le concept de biodiversité aux stratégies de conservation sera critique pour la survie et la résilience de ces écosystèmes, abritant plus d’un tiers de la biodiversité marine mondiale »

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Dr. Cody Clements ou Dr. Mark Hay à Georgia Institute of Technology (Atlanta, USA).

Recommended Posts