Faire un don Adopter un corail J'ai un code cadeau
Faire un don
Association Coral Guardian

Parole de partenaire : Guillaume de la société 3EConcept

Parole de partenaire : Guillaume de la société 3EConcept
Publié par Coral Guardian | Publié le 21 December 2022

Parlez-nous un peu de vous 🙂

 

Plutôt en mode responsable, je suis une personne enthousiaste et persévérante.

J’ai fondé le groupe 3E concept en 1998 ; nos sociétés sont spécialisées dans le nettoyage à l’eau comme seul détergent. L’eau est un élément vivant qui m’a toujours fasciné.

 

Pourquoi notre cause vous tient-elle à cœur ?

 

Je suis marin, comme beaucoup aux heures creuses au mouillage, je vais depuis une 15aine d’année récupérer des déchets dans les criques. Je suis témoin avec mes 40 années de plongées de l’évolution des fonds marins, du réchauffement ; de la symbiose nécessaire à conserver entre populations et économie locale liée à la pêche et à la biodiversité des mangroves. 

 

Parlez-nous de votre expérience ou de votre souvenir préféré dans l’océan.

 

Difficile de résumer ; d’une part en mer, l’humilité est votre oxygène, le point culminant de votre égo s’arrête dès le vidage de masque 

 J’en ai tiré une valeur qui est phare dans ma vie d’être humain et de chef d’entreprise, c’est ce que j’ai nommé l’esprit de corps : comme en palanquée si on part à 5, on rentre à 5.

Ensuite je peux citer mon passage dans votre base à Flores ; l’esprit que vous avez mis en place est sincère et bienveillant ; j’ai en plus pu faire une plongée avec des centaines de mantas qui partaient à un festival 

 

Qu’est-ce qui vous inquiète le plus dans l’état de santé actuel des récifs coralliens ?

 

Comme beaucoup le savent, le corail c’est selon les cas un village, une ville, une mégapole en mer. Et ces lieux se meurent devant nous avec des effets papillons angoissants et périlleux.

Nous nous sommes égarés depuis les années 70 et nous savons désormais que notre activité sur la planète génère la grande globalité du problème du réchauffement climatique, à savoir l’accélération de celui-ci sur une période donnée. 

Reste que les pays les plus concernés autour des barrières ne peuvent que constater les premières conséquences du réchauffement alors que les grands pays peuplés comme l’Inde sont en plein démarrage de développement économique…espérons qu’il soit plus sage que l’a été le nôtre.

 

Qu’est-ce qui vous apporte de l’espoir quant à la protection des récifs coralliens ?

 

Chacun avec ses tripes, en écoutant ses émotions, va participer en mode Colobris (P.Rabhi). Les fresques du climat existent désormais, l’information est disponible et le mouvement semble bien amorcé, je peux en témoigner après 25 ans en dirigeant d’entreprises écologiques. 

On va donc se relever les manches, aider les associations dont Coral Guardian, tant par les dons que par les actions. J’espère que ce vent porteur pourra être suffisamment fort qu’il permettra d’ici 20 ans de nous dire qu’on a été Responsable, qu’on a modifié nos comportements et que la vie sous-marine puisse retrouver des milliards de village sous-marins où il fait bon vivre 

 


Comment votre entreprise s’engage-t-elle pour protéger les écosystèmes coralliens ? 

 

C’est un sujet de fond chez nous si je peux m’exprimer ainsi. En tant que groupe de sociétés spécialisées dans le nettoyage à l’eau, nous travaillons avec des micro-filaments continu. C’est donc dès le départ de notre métier que nous nous interdisons l’utilisation de fibres communément appelées microfibres. C’est donc super d’éviter le transport et l’emballage plastique et nous nous employons au recyclage de nos textiles pour que les traces de nos activités soient infimes. Il reste du boulot mais nous sommes bien partis depuis plus de deux décennies.

 

En soutenant, Coral Guardian, en exposant les photos de Martin (co fondateur de l’association), en allant sur place à Flores ; nous avons l’occasion plusieurs fois par an d’adresser des messages précis sur ces sujets à des centaines de milliers de personnes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Tweetez
Partagez
Partagez